Mobilité partagée

Rapport adopté en juin 2015

Conclusions du rapport intégrées à la saisine Projet de territoire

Quel système de covoiturage pour le Grand Genève ?
Le forum d'agglomération étendue la problématique à la mobilité partagée
Saisine covoiturage.pdf
Document Adobe Acrobat 819.1 KB

Premières conclusions

La commission était intitulée "covoiturage" au départ et elle a évolué vers la dénomination de "mobilité partagée" plus riche et prometteuse.

 

Généralement on définit les déplacements en 3 axes :

  1. Les transports collectifs TC
  2. Mobilité individuelle motorisé MIV
  3. La mobilité douce MD


On sait aujourd’hui que même un développement très important des transports collectifs TC, ne permettra pas de résoudre à lui seul toutes les difficultés actuelles.

Un 4ème axe doit donc être développé, en appoint : la mobilité partagée.



Constatations pour l’agglomération du Grand Genève (agglomération franco-valdo-genevoise)

Points emblématiques

  • Marche : un plan piéton à Genève avant toutes les autres villes, paradoxalement peu de zones piétonnes,
  • Politique de stationnement plus cohérente que dans le reste du Grand Genève, l’effort doit être poursuivi,
  • Autopartage disponible de manière très large et distribuée sur le Canton de Genève et sur le District de Nyon (Canton de Vaud), en attendant plus.
  • Vitrine par rapport à la partie française du Grand Genève,
  • Des initiatives de covoiturages originales, par exemple à Plan-le-Ouates avec des lignes de covoiturage,
  • Nombreuses initiatives créatives et efficaces de la société civile (associations et entreprises) qui ne demandent qu’à être encouragées.


Points d’amélioration

  • Pas de Vélos en Libre-Service : Genève est la seule grande ville suisse et une des rares en Europe à être encore dans cette situation,
  • Espaces piétons à renforcer et à relier entre eux,
  • Gros efforts à faire pour rendre l’intermodalité possible et effective à l’échelle de l’ensemble du Grand Genève,
  • De manière générale, il y a des prestations très développées dans certains secteurs géographiques et totalement inexistantes dans d’autres,
  • Renforcer la multi-polarité (qui est une caractéristique très ancrée à Genève) : en faire une richesse et source de solutions,
  • Ring/rocades à développer malgré les (ou du fait des…) contraintes géographiques + envisager des transports lourds, du tram au train.



Pistes d’action

(à l’intention de la commission Projet de territoire du Forum d’agglomération)

8 propositions :

  • Encourager des initiatives associatives et entrepreneuriales (bourses, primes, financement…) souvent très efficaces et peu coûteuses,
  • Passer du plan piéton aux réalisations concrètes sur toute l’agglomération,
  • Développer en urgence des pistes cyclables transfrontalières efficaces (forte demande),
  • Réaliser les projets de tramways transfrontaliers,
  • Affirmer la cohérence dans la politique de la mobilité et faire des choix clairs en faveur de la multimodalité et des pratiques intermodales,
  • Mettre en place un système d’information instantané pour les usagers (cf. OPTIMOD’LYON),
  • Une seule zone Unireso Grand Genève : supprimer l’effet frontière quitte à garder des durées de validité différentes,
  • Investir dans des études sérieuses et concrètes pour du transport lourd.


Recherches complémentaires possibles : la mutualisation du stationnement ; le télétravail ; les autres modes actifs ; les interfaces multimodales et leur ergonomie ; l’information des usagers en temps réel.

Le Forum d’agglomération demande la création d’un organisme de coordination des mobilités partagées à l’échelle du Grand Genève.

Mobilité partagée
Rapport adopté le 15 juin 2013
Rapport mobilité partagée.pdf
Document Adobe Acrobat 218.0 KB

Commentaire de la CEST

Malheureusement, tant le GLCT que l'administration du Grand Genève paraît avoir ignoré ce rapport et continuent à traiter séparément les diverses composantes de la mobilité partagée (covoiturage, vélos en libre service, autopartage etc.) sans voir l'intérêt d'une vision d'ensemble.