Lettre aux co-présidents du CRFG

19 mai 2015

Le Grand Genève prévoit de revoir le rôle des organismes régionaux tels le CRFG et le GLCT, apparemment au détriment du CRFG. 

La CEST et le CLE ont tenu à se manifester dans ce processus



Monsieur François Longchamp

Président du Conseil d’Etat genevois

Rue de l'Hôtel de Ville, 2  Case 3964

1211 Genève 3


Monsieur Michel Delpuech

Préfet de la région Rhône-Alpes

Rue Pierre Corneille, 106

F - 69419 Lyon Cedex 03


Grand Genève, le 19 mai 2015



Refonte des institutions régionales – le rôle central du CRFG



Messieurs les coprésidents du CRFG,


Nous avons pu constater combien les relations transfrontalières passaient un moment difficile notamment avec les résultats des votations populaires qui ont eu lieu en Suisse et à Genève, les 9 février et 18 mai 2014. Par ailleurs, nous avons appris qu’une réflexion était en cours au sujet des organismes transfrontaliers, notamment du CRFG. Tenant compte de cela nous vous adressons ce courrier.


Si, dans les domaines qui concernent les infrastructures et l’urbanisme, le "Projet d’agglomération" a des tâches spécifiques, de nombreuses actions touchant les "Politiques de services" relèvent du CRFG (voir les fiches actions et axes de travail de l' "Annexe 8 du Projet d’agglo, juin 2012"). À nos yeux, celles-ci sont importantes pour la population de cette région. Elles doivent être développées et leurs résultats mieux connus.


Par ce courrier, nous vous demandons, malgré les difficultés,

  • de relancer la construction de cette région,
  • de raviver les Commissions et groupes de travail du CRFG chargés d’agir dans des domaines spécifiques, notamment ceux qui renforcent la cohésion sociale.


En premier lieu, nous voulons rappeler l’importance de l’accord franco-suisse de 1973 qui a institué la "Compensation financière aux communes frontalières françaises" et l’échange de lettres qui a donné naissance à la "Commission mixte" et au CRFG. La liste des problèmes de voisinage pouvant être traités par ces entités recouvre l’essentiel des préoccupations de la population de cette région transfrontalière. Les différentes Commissions et Groupes de travail du CRFG reprennent d’ailleurs ces différents thèmes.


En deuxième lieu nous souhaitons rappeler notre attachement à la participation de la société civile, même imparfaite, au sein du CRFG. Nous sommes donc opposés à la suppression de ce comité. Les commissions du projet d’agglomération sont elles fermées et peu transparentes.

Selon la CEST et le CLE, le principal défi à relever dans cette région relativement aisée, est de réduire les importantes inégalités que l’on peut observer et de lutter contre la précarité qui s’étend. Les inégalités et la précarité sont des obstacles majeurs au bien vivre ensemble dans cet espace transfrontalier. Les différentes instances et entités qui ont pour objet de construire cette région ont là un programme de travail conséquent.


Lors de la restructuration des instances transfrontalières en cours, il nous paraît essentiel que cet objectif soit pris en compte et de se demander quels sont l’organisme et les thèmes / commissions à même d’y répondre au mieux. Nous ne pensons pas que ce soit le cas du seul Projet d’agglomération.


La population doit pouvoir constater que les instances transfrontalières contribuent au mieux vivre ensemble dans cette région.


Nous sommes à votre disposition, si nécessaire, pour approfondir ces questions.


CEST Coordination économique et sociale transfrontalière


CLE Conseil lémanique pour l’environnement

Lettre aux co-présidents du CRFG
Lettre au CRFG inst régionales.pdf
Document Adobe Acrobat 152.5 KB

Réponse des co-présidents

26 octobre 2015

Réponse des co-présidents du CRFG
Réponse Coprésidents CRFG 26_10_2015 C
Document Adobe Acrobat 625.5 KB