PSD Projet stratégique de développement de Bernex

Prise de position de la CEST

juillet 2012

(extrait)

Suite la séance de concertation du 29 mai 2012, L’ASBEC, la CEST et le CLE accueillent – en l’état – défavorablement le projet du PSD de Bernex. 

Nos associations ont déjà eu l’occasion – ensemble ou séparément –  de s’exprimer sur divers objets dans la région.

 

Contexte

Le projet – 5700 logement et 5700 postes de travail – est très important.  Cela correspond à 17 à 20’000 habitants et travailleurs, dont environ 3’000 frontaliers.

La nouvelle ville de Bernex – Confignon (environ 32’000 habitants) correspond à une ville de la taille de Neuchâtel ou Sion, le double de Martigny ou Monthey, mais sans les infrastructures ni les équipements.

Le PAC de Bernex-Est et le PACA de Bernex Nord ont été fusionnés, cela répond à notre demande de 2009.

Taux d’occupation au sol prévu 1.5, comme Carouge (7500 hab/km2).

 

1. Aménagement du territoire : extension inacceptable

Curieusement, le plan directeur cantonal de 2001 – en force – aurait été amendé en 2010 – sans débat démocratique et sans consulter la commission d’aménagement du territoire CAT –  pour pouvoir autoriser ce développement. 

Le projet Genève 2030 ayant été retiré par le conseiller d’État François Longchamp devant l’opposition des communes, le projet n’a pour l’instant aucune base légale !

Il faut remarquer que le déclassement de la zone agricole prévu dans le PDCan GE 2030 portait sur une superficie totale – déjà extrêmement importante – d’environ 120 ha.

L’empiètement sur la zone agricole présenté le 29 mai porte sur une superficie de 150 ha. (3x les Cherpines). Trop c’est trop. 

Les associations demandent de scinder le projet en plusieurs phases étendues dans le temps. La première phase doit s’inscrire dans un périmètre de 300m  (loi sur les TPG) dans l’axe du tram.

(...)

Si l’intégration paysagère est intéressante la partie mobilité est très décevante. Il s’agira en effet d’un projet axé sur l’automobile avec la création d’un nouvel axe routier, “le barreau nord” avec 30’000 v/j.

 

5. Un projet essentiellement routier

Le centre du nouveau quartier sera ceinturé par 3 routes à 2x2 voies de circulation + voie bus ou tram + pistes cyclables (route de Chancy, rte de Aire-la-Ville et le nouveau barreau nord) et la bretelle d’accès actuelle à l’autoroute. La circulation cumulée de la route de Chancy 15’000 v/j (aujourd’hui 20’000 v/j) et du barreau nord (30’000 v/J) serait de 45’000 v/j, soit les ¾ de la charge du pont du Mont-Blanc, l’une des routes comptabilisant le plus de voitures en Suisse.  Il est inimaginable en 2012 de vouloir construire une nouvelle route de 30 mètres de large de type voie express au milieu d’un nouveau quartier...

Le terme “aspirateur à voitures” a été utilisé lors de la séance .

Le barreau nord  traverse à vrai dire le nouveau quartier – et les parcs !! –  qui accueillerait aussi le Bureau des autos (SAN) et un campus universitaire. 

 

Risque de rejet

Les associations attirent l’attention des autorités du Grand Genève sur le choix d’un projet de développement «tout à la voiture» qui risque de mettre en péril le PSD de Bernex, et donc la nécessaire construction de logements. Rejet occasionné non pas par les associations, les riverains ou les communes mais par un volet «mobilité» non maîtrisé.

(...)

 

Prise de position sur le PSD de Bernex
9 pages avec hyperliens
Prise de position PSD Bernex07-12.pdf
Document Adobe Acrobat 3.2 MB